Préparer un itinéraire avec un gros camping car, un gros chien, un … mari en fauteuil roulant, n’est pas chose aisée, il s’agit de trouver des parkings et des chemins carrossables pour le fauteuil.
Le site internet du Fort de Bard est très bien fait et nous informe que la visite est possible pour les personnes à mobilité réduite. Nous voilà donc en partance pour cette future visite. Le Fort se situe sur les hauteurs d’un petit village inaccessible en voiture. En contre bas , il y a un parking, mais pour les véhicules n’excédant pas 2m10. Il nous reste qu’une possibilité, celui des bus et il n’est pas à côté. Que cela ne tienne, nous sommes motivées, on va devoir pousser !

Le voilà parti seul face à la forteresse, tel un super héros rejoindre sa quête.

Il faut savoir que la vallée d’Aoste est une terre d’affrontements historiques mais pas seulement. Les Avengers ont sauvé le monde ici même !! ( Avengers : l’ère d’Ultron )

Avant de pouvoir admirer, le fort avec ses musées, notre mission et d’amener Julien jusqu’aux ascenseurs.

L’accès à la billetterie est assez scabreux. Une forte pente parsemée de galets nous fait face, nous retournons le fauteuil et hop  marche arrière, tout en retenant Julien qui n’en mène pas large, nous atteignons enfin notre destination.

Tout est prévu pour les personnes à mobilité réduite, ascenseurs, voiturette si besoin, rampes d’accès…

Le fort nous tend les bras.Il est resté quasiment tel quel depuis sa reconstruction du début XIXème siècle.

Il est composé de trois principaux niveaux, au plus bas l’ouvrage Ferdinand où se trouve le Musée des fortifications et des frontières, au milieu l’ouvrage Mortal et au sommet l’ouvrage Charles-Albert composé lui-même de plusieurs étages où nous découvrons le Musée des Alpes, et l’histoire du fort avec sa partie Prison . Toutes ces plateformes sont accessibles avec l’ascenseur panoramique offrant une vue à couper le souffle.

Nous avons été émerveillés par cet édifice, mais toute bonne chose ayant une fin, nous retournons vers notre maison sur roues où notre toutou nous attendais sagement.

Nous reprenons la route direction les grands lacs.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!